Dakar by night : Quand sortie en discothèque rime avec alcool

Depuis un certain temps, sortir en discothèque à Dakar rime avec alcool. Et c’est surtout les jeunes filles qui s’en donnent à coeur joie dans un flot d’alcool qui coule dans les coins chauds de Dakar by night. Des jeunes filles qui, pour la plupart, n’ont même pas encore l’âge de boire.Car âgées d’à peine 20 ans, sinon moins, s’exposent à ce phénomène de dérive qui devient inquiétante et incontrôlable.

Aujourd’hui, au-delà du port vestimentaire qui choque, avec toujours des sous-fesses, minijupes, mini-robes, c’est l’alcool qui sert de frime à ces jeunes filles inconscientes qui fument et boivent plus que les garçons. D’autant qu’elles ne sont pas des prostituées, mais bien issues de familles respectables. Dans certains milieux aisés, champagne, vin et liqueur meublent les soirées. Pour les moins aisés, c’est la bière Flag à 1500 fracs Cfa ou un peu plus.Ailleurs, chez les plus pauvres, c’est la bière «La Gazelle» échangée contre seulement une pièce de 500 francs Cfa qui est l’objet de la frime. Dans ces endroits lugubres du Dakar by night où l’argent ne fait pas forcement défaut, des jeunes s’adonnent à des jeux dangereux auxquels s’invite parfois le «Yamba» (chanvre indien).

Donc pour donner encore plus de relents à la fête, on ne se contente pas seulement de se soûler autant que l’on peut, on gagne aussi les étoiles avec le «Yamba». Et une fois que toutes ces filles sont complètement bourrées, elles envahissent les pistes de danse au son d’un rythme endiablé de musique, avec des postures les unes plus choquantes que les autres, sur fond de franche rigolade. Des scènes de cette nature, on en observe depuis un bon moment dans toutes les discothèques et autres coins du Dakar by night, loin des regards des non-initiés, les jours de la semaine, comme les week-ends. Mais les Vsd, jusqu’au bout de la nuit, c’est encore pire : alcool, drogue et… sexe. Tout simplement.

Source : Lepopulaire

Sunutube.com